BDSM Qu’est-ce que c’est ?

BDSM Qu’est-ce que c’est ?

B-D-S-M représente en fait six termes différents, regroupés en trois catégories. Dans cet article, je vais brièvement définir et décrire chaque terme et comment chacun d’eux se rapporte aux autres. D’autres articles couvriront plus spécifiquement les termes dyadiques ainsi que les termes individuels.

Découpons le terme BDSM

Le premier couplet se compose de « B » et « D », ou Bondage et Discipline. Ces activités sont regroupées parce qu’elles peuvent être utilisées pour décrire un type de relation basée sur les activités auxquelles les partenaires participent ensemble et parce que la servitude et la discipline en tant qu’activités ont souvent beaucoup de points communs lorsque des activités spécifiques sont discutées.

En les séparant, nous avons l’esclavage, qui est à peu près la définition du dictionnaire. Le bondage peut consister à utiliser n’importe quoi comme des menottes, de la corde, de la pellicule plastique, etc. pour se maintenir en place ou maintenir son ou ses partenaires en place. L’esclavage n’est généralement pas utilisé dans l’ancienne définition de quelqu’un qui est redevable à quelqu’un d’autre pendant un certain temps jusqu’à l’expiration d’un contrat, bien que ce type de relation puisse certainement se produire dans ces communautés. Ce type de relation est généralement appelé relation Maître/Esclave ou Maîtresse/Esclave, dont je parlerai une autre fois.

Discipline est aussi un mot assez facile à définir. Tout comme dans la « vie réelle », la discipline est utilisée pour désigner quelqu’un qui accomplit certaines tâches, avec la possibilité d’une « punition » ou d’une « récompense » basée sur la performance. J’ai mis les mots punition et récompense dans les citations exprès. Il est très important de comprendre que dans le monde du BDSM, ces termes peuvent signifier des choses très différentes pour différentes personnes. Tout comme le concept de douleur, dont je parlerai plus loin, ces mots sont relatifs. Ce que l’un voit comme une punition, un autre peut le voir comme une récompense, et vice versa.

Sado masochisme

Le couplet suivant est « D » et « s ». Lorsque ces lettres sont réunies dans le but de discuter de relations SM ou cuir, elles sont rédigées de cette façon : D/s. Le « D » est en majuscule et le « s » ne l’est pas. Cela indique également un indice sur le type de relation qui existe, non seulement entre les mots, mais aussi entre les personnes qui se définissent de cette façon.

La domination

« D » dans ce cas signifie Dominance. C’est le Dominant qui commande. Pour certaines personnes, cela peut être temporaire et seulement pendant certaines périodes, avec certains partenaires ou lors d’activités spécifiques. Pour d’autres, c’est leur orientation kink-sexuelle tout le temps. Le Dominant dirige habituellement l’activité, prend des décisions importantes et, dans la plupart des cas, c’est lui qui a le contrôle.

La soumission

« s » dans ce cas signifie soumission. Le soumis est le pendant du Dominant. On ne peut pas avoir l’un sans l’autre. Il en va de même pour le soumis, en ce sens que pour certains, il s’agit d’un état ou d’une relation temporaire et pour d’autres, d’une orientation tout le temps vers le kink-sexe. Le soumis exécute les ordres du Dominant, donne au Dominant ce qui est nécessaire pour lui permettre de prendre les décisions nécessaires pour les deux parties, et abandonne le contrôle au Dominant. L’une des choses les plus importantes à comprendre au sujet d’une relation D/s est l’échange de pouvoir. L’échange de pouvoir est l’échange constant et consensuel d’énergie, de contrôle et de responsabilité entre le Dominant et le soumis. J’en parlerai plus en détail dans un article de suivi.

La dernière dyade est celle que la plupart des gens semblent connaître, même si elle n’est pas largement comprise – SM. « S » signifie sadisme. Au sein de ces communautés, le sadisme désigne une personne qui aime infliger de la douleur ou des sensations extrêmes à d’autres partenaires consentants, habituellement pour le plaisir sexuel. « M » signifie masochisme et est le contrepoint au sadisme, tout comme la soumission est pour la domination. Le masochisme est défini au sein de ces communautés comme celui qui aime recevoir de la douleur ou des sensations extrêmes de la part de partenaires consentants, habituellement pour le plaisir sexuel.

Il est important de noter l’importance du consentement dans ces définitions. Les communautés BDSM/Leather/Kink survivent et prospèrent grâce au consentement. Les personnes qui s’engagent dans ces activités, se définissent par ces termes et s’associent à ces communautés le font avec le plein consentement de leurs partenaires. C’est l’énorme différence entre le BDSM et l’abus, dont je parlerai plus en détail dans un autre article.

Laisser un commentaire

Fermer le menu