Carnet de bricolage BDSM

Carnet de bricolage BDSM

Après-midi shopping, j’ai une chambre à équiper, et des idées très précises en tête… ni une, ni deux, direction: [insérez ici le nom de votre magasin de bricolage préféré].

Faire le plein de tout le matériel idéal pour mes soumis

Passage rapide devant les bobines de chaîne: inutile, j’en ai déjà quelques mètres. (1) Mousquetons, manilles… idem. Je me suis arrêtée devant les pitons et les chevilles. Demande de conseil au vendeur: quelle taille choisir pour une meilleure résistance?

Excuse toute prête, en cas de besoin: je veux accrocher un hamac dans ma chambre. Lui dire que c’est pour attacher quelqu’un risque de lui faire perdre son indifférence.

Mais il ne s’enquiert pas de mes buts. Il me dirige vers les chevilles les mieux adaptées. La perceuse m’attend déjà au pied du lit, c’est bon, le matériel est réuni.

Un plan un peu sadique en tête

Au menu ? Tout simplement, insérer des pitons dans le mur à la tête et au pied du lit. De quoi attacher une personne bras et jambes resserrés ou écartés.

Mais je dois bien avouer que ce n’était pas la première de mes excursions dans un magasin de bricolage à la recherche du matériel nécessaire pour réaliser des installations personnalisées. Une baguette de bois, du chatterton et des pitons m’ont déjà servis de base pour des barres d’écartement -ajustées de manière à être exactement à mes mesures.
Et combien de fois n’ai-je pas rêvé de me fabriquer ma propre croix de St André ?

Il faut bien avouer qu’entre le prix souvent élevé des accessoires tout-faits en boutique et le choix limité dans les installations disponibles, le bricolage offre une solution rêvée.

(1) Ne résistant pas à la chaîne, j’ai profité d’un passage précédent ou deux pour m’en acheter quelques mètres. Associée à quelques manilles et autres mousquetons, elle permet de rallonger une entrave ou, tout simplement, d’offrir à l’entravé la possibilité de se débattre… sans aucune chance de se libérer.

Ne jamais sous estimer les classiques !

Un autre grand classique mais qui a déjà prouvé son efficacité est, bien sûr, le porte manteau. Suivant les modèle on peut modifier la hauteur, l’écartement,…
Quant au radiateur il n’est plus à présenter…
Qu’il soit de salle de bain ou en fonte, ses utilisations sont toujours “chaleureusement” recommandées et appréciées.
Certains d’entre vous ne sont pas sans avoir des kilomètres de câbles (réseau, câble clavier, corde à linge,…); de par leur diversité de taille, de matière, les utilisations peuvent varier…
Mais les baillons ’souris’ ont toujours un certain style surtout quand elles éclairent de rouge les mâchoires du supplicié… Un véritable délice pour les yeux !
(Mais n’espérez plus pouvoir l’utiliser après à d’autres fins…).

Et vous, avez-vous déjà déambulé dans les rayons d’un magasin de bricolage, en rêvant d’installations personnalisées?
Avez-vous des œuvres personnelles à nous décrire, des conseils à nous donner, des anecdotes à nous raconter?

Laisser un commentaire