Fantasmes et Infidélités

Fantasmes et Infidélités

Je désirerais vous parler aujourd’hui d’un sujet qui me travaille depuis longtemps déjà, et auquel de récentes discussions m’ont (re)fait penser.
En fait, je me demandais “Est-ce que le fait de fantasmer, alors que l’on est en couple, revient à tromper l’intégrité de notre fidélité ?”

S’imaginer dans de fugueuses étreintes, avec d’autres et certain(e)s, des situations irréalisables, car le principe du fantasme réside pour moi dans la sa dimension onirique… Pour la majorité. Tout cela peut-il constituer une brèche dans ce voile ô combien vénéré que constitue la fidélité ? Existe-t-il une culpabilité qui découle de ces fantasmes ?

A l’inverse, peut on jalouser un fantasme, un rêve, et les conséquences sur la réalité du couple dépassent elles largement, pour le coup, la simple dimension de la rêverie ?

Surtout, est ce que ce n’est pas l’infidélité du fantasme qui est enivrante justement, une sorte de porte de sortie et d’échappatoire permettant de réaliser ce QUE JAMAIS nous ferons… Ou bien est ce juste une rêverie et une envie totalement naturelle, sans impact aucun sur la réalité, et à laquelle nous ne devons pas accorder plus d’importance.

Peut être cela dépend de la place et importance du monde mental et onirique de la personne en question… Quelqu’un avec une activité onirique minimale trouvera sans doute ces questions stupides. A l’inverse, cela répond peut être aussi à l’intégration du couple dans notre monde mental… Selon que la personne qu’on aime soit plus ou moins enfoncée dans notre tête.

Toutes ces diverses questions m’intriguent depuis longtemps déjà, et je serais ravi d’avoir votre point de vue ou vécu sur la question.

Laisser un commentaire