Le fisting anal et vaginal

Le fisting anal et vaginal

Tout le monde (enfin, presque tout le monde) sait ce qu’est la baise des doigts. Que ce soit dans le cul ou le vagin, c’est très agréable de caresser quelqu’un à l’intérieur. (Les doigts dans le cul d’un homme, s’ils sont bien ciblés, chatouilleront sa glande prostatique, ce qui est incroyablement bon… juste un petit conseil !) Et les gens sont généralement à l’aise avec l’idée de baiser avec plus d’un doigt. Mais pas autant de personnes ont été exposées à l’idée d’insérer une main entière dans le vagin… qui est, en termes plus simples, ce que le fisting est. Oui, c’est anatomiquement possible, et oui, c’est EXTRÊMEMENT agréable. (Je n’en ai pas fait l’expérience, sauf par procuration.)

Cela dit, il est maintenant très important d’expliquer ce que le fisting n’est pas. Vous ne faites pas un poing et ne le poussez pas à la maison. Le fisting est l’un des moyens les plus intimes et les plus complets de toucher un autre être humain, et c’est quelque chose qui doit être travaillé jusqu’à lentement et doucement. Le fantastique sentiment d’ouverture et de connexion, le plan magique que deux personnes peuvent atteindre en fisting… c’est une façon incroyablement intense de faire l’amour.

Quelques questions de sécurité

Tout d’abord, coupez et limez tous vos ongles jusqu’à ce que chaque doigt soit aussi lisse que possible. Vos doigts se trouveront dans des endroits très délicats – des endroits qui n’ont peut-être pas de récepteurs de douleur. Vous voulez vous assurer de minimiser toutes les chances de causer des dommages.

Comment pratiquer le fisting ?

Utilisez des tonnes (et je veux dire TONNES) de lubrifiant. Enfoncez-le avec les doigts. C’est un énorme gâchis. Mettez-le sur toute votre main, le dos de votre main, entre vos doigts. Continuez à l’appliquer au fur et à mesure. On ne peut pas avoir trop de lubrifiant. (Et rappelez-vous que les lubrifiants à base d’huile dissolvent le latex). Certaines personnes aiment la gelée KY, d’autres disent qu’elle sèche trop vite (certaines personnes utilisent encore Crisco avec des gants en latex, en partant du principe que le Crisco est le meilleur lubrifiant et que les gants ne se décomposent pas si vite. C’est risqué, mais c’est une option.)

Prendre son temps

Allez-y doucement. Commencez par un doigt et faites des exercices. NE FONCEZ PAS. Soyez sensible aux sentiments du fond. Vous essayez de persuader une partie de leur corps de s’ouvrir pour vous, d’admettre une partie de vous profondément en lui. L’énergie se déplacera d’avant en arrière, et vous la conduirez, en la cajolant et en la poussant, en entrant et en sortant, en faisant entrer le fond dans une transe. Continuez à communiquer avec le fond ; les gags, ou les jeux de rôle où le fond se sent inférieur ou se fait dire de se taire, peuvent ne pas être propices au genre de relaxation et d’empathie ouverte dont vous aurez probablement besoin si c’est une première fois.

Si le fondement atteint soudainement sa limite, vous le saurez ; l’orifice va se refermer brusquement. NE VOUS RETIREZ PAS. Restez où vous êtes jusqu’à la fin de la contraction, puis commencez à vous retirer. Vous pouvez vous tirer un muscle ou deux si vous essayez de reculer au milieu d’une telle réaction. Si cela se produit, c’est OK ; vous saurez que vous devrez ralentir la prochaine fois (si vous voulez tous les deux essayer à nouveau). Mais en supposant que tout va bien….

Quand tu atteins cinq doigts, tu y es presque. C’est maintenant que vous voulez être le plus sensible et le plus conscient. Le fond va s’envoler sur la douleur et le plaisir ; un geste soudain et vous verrez que le trou du cul ou le vagin ne veut plus de vous. Respectez cela, et retirez-vous (lentement !). Mais si les fesses du bas le veulent, alors vous glisserez vos articulations à l’intérieur, repliant votre pouce *dans vos doigts, et (comme on me l’a dit) votre main formera NATURELLEMENT un poing – vous n’avez pas besoin de serrer votre main ou autre chose ! (Note : soyez prudent avec vos ongles lorsque vous formez un poing).

Maintenant le vrai plaisir commence… explorer, séduire, faire plaisir au fond, qui sera au paradis… et quand vient le temps de se retirer, faites-le lentement et naturellement !

Laisser un commentaire

Fermer le menu