Guide du gaping anal : entraîner son anus pour les gros diamètres

Guide du gaping anal : entraîner son anus pour les gros diamètres

Qu’est-ce que l’anus gaping ?

Le gaping anal consiste à étirer les muscles du cul jusqu’aux limites afin de voir un grand trou béant et même de pouvoir jeter un coup d’œil exclusif dans ce qu’il y a à l’intérieur. La pratique s’est beaucoup répandue, et même si elle demande une pratique avancée de la sodomie, elle reste à la portée de tous les amoureux de cette pratique. Sans dépasser ses limites, le gaping anal c’est avant tout s’ouvrir à des sensations nouvelles avec le plaisir d’offrir une vue inégalée à son partenaire.

Préparation pour le Gape Anal

Il faut environ une quinzaine de minutes pour se préparer et obtenir un beau gape anal. Si votre partenaire est très bien équipé il est possible qu’une sodomie suffise pour sortir un gape convenable. Je recommande toutefois d’utiliser des objets et sextoys pour obtenir les meilleurs résultats.
La préparation et la pratique de la sodomie est toutefois risquée si on ne fait pas attention, surtout lorsque l’objectif commence à devenir assez extrême. N’hésitez pas à consultez mon guide sur la pratique de la sodomie ou encore le guide du lavement anal érotique pour vous assurer un plaisir optimal et sans risque.

Je recommande de préparer le gape avec des objets de plus en plus massifs pour finir sur avec le diamètre le plus gros que vous pouvez avaler.

N’hésitez pas à user de plugs et godes de différents diamètres Voici par exemple un petit kit qui à le double avantage de vous permettre de débuter et de progresser en douceur, mais aussi de vivre le plaisir sortir faire une course avec votre plug fiché profondément en vous

Une fois cette première étape passée avec succès il est évident qu’il va falloir se tourner vers un jouet plus sérieux, ou vers un sexe bien charnu, qui va réellement ouvrir votre anus

La longueur des jouets n’est pas le paramètre principal mais il est nécessaire de prendre un gode assez profond pour étirer le sphincter anal de façon optimale.

En effet, une fois que vous êtes en mesure d’étirer efficacement votre cul, d’expérience, rien ne vaut un gode pour vous remplir jusqu’au fond. Avec de préférence une forme irrégulière pour générer encore plus de plaisir et de sensations sensuelles.

Toujours en prenant soin de ne pas vous blesser, une fois au diamètre le plus elevé, baisez avec plus d’ardeur votre cul et sortez rapidement le gode pour obtenir un trou énorme. Écartez vos fesses ou laissez votre partenaire s’en occuper pour avoir un résultat encore plus convaincant.
Bravo, c’est le moment de prendre une jolie photo souvenir (consentement obligatoire !) de votre anus dilaté au maximum, et pourquoi pas d’enchaîner sur un bon fist anal pour que madame ou monsieur puisse profiter au mieux de votre état 🙂
Attention, pour le fist, des gants en latex ou en nitrile, pour éviter toute réaction allergique, sont recommandés. Évitez aussi dans la mesure du possible les ongles trop longs.

Objets pour la sodomie que je recommande

Je peux utiliser des jouets sexuels, des godes et leurs substituts comme des légumes ou des fruits pour m’étirer. Je pratique aussi régulièrement le fist moi même ou avec un partenaire.
Tous les sextoys que j’ai en ma possession n’entrent pas forcément en entier, mais il reste important de s’entraîner pour gagner en dilatation anale.
Le mieux est de varier les sextoys pour l’anal avec des formes et diamètres différents.
Les plugs anal restent un moyen efficace pour s’entraîner et obtenir vos premières médailles en étirement de cul.

Pour avoir l’esprit tranquille, référez-vous aux jouets présentés plus tôt et surtout munissez vous d’un bon lubrifiant.

Comment prévenir les blessures

L’astuce principale est un entraînement correct et régulier, comme dans le sport, avec beaucoup de lubrifiant. Comme tous les muscles, ceux de l’anus doivent s’habituer à des étirements réguliers et progressifs pour avoir un grand effet plus tard. Je n’utilise pas de médicaments anesthésiants pour garder la sensibilité.
L’idée est de ne pas battre un record à chaque entrainement, mais de conserver tous ses acquis en terme de dilatation tout en s’amusant au maximum.

Donc comme toujours, ne lésinez pas sur le lubrifiant, en plus de faciliter l’insertion, et d’apporter davantage de plaisir, cela réduira considérablement le risque de petits désagréments liés à la pratique intense de la sodomie. Voici une marque économique et très efficace que j’utilise (trop) régulièrement

Conseils lors de la première tentative

Bien sûr, vous devez être prêt mentalement et physiquement à vous sentir un peu malmené car ce n’est pas toujours agréable la première fois. Vous devez le pratiquer avec une personne en qui vous avez confiance et avec qui vous êtes à l’aise. Chacun a son propre sentiment de béance anale, parfois il est différent des attentes habituelles.

Laisser un commentaire